Quelles aides financières pour financer mes travaux ?

Mis à jour le 18.04.2019
Chapeau
Besoin d’un coup de pouce pour boucler votre budget travaux ? Retrouvez ici un panorama des aides financières à votre disposition pour vous aider à financer votre projet !
Image
Illustration
Source de l'image
Pexels
Sections

Les aides de l’Anah

Paragraphes de section
Texte

L’Anah subventionne 2 types de travaux :

  • Les travaux lourds (dans le cas d’un gros chantier)
  • Les travaux d’amélioration de votre logement (aménagement, performance énergétique…)

L’Anah peut aussi intervenir pour financer l’accompagnement de vos travaux par un professionnel (prestataire spécialisé dans l’accompagnement social, financier et technique). Il s’agit de l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Pour les propriétaires occupants

Vous pouvez bénéficier de ces subventions pour réaliser des travaux dans votre logement, sous conditions de ressources.

Voici les aides possibles pour vos travaux :

Travaux lourds :

  • « Habiter serein » : pour réaliser des travaux de grande ampleur, si votre logement est indigne ou très dégradé. Vous bénéficiez de subvention jusqu’à 50% du montant total de vos travaux, dans la limite de 50 000€.

Travaux d’amélioration :

  • « Habiter sain » : pour réaliser des travaux d’ampleur limitée, pour la sécurité et la salubrité du logement. Vous bénéficiez de subvention jusqu’à 50% du montant total de vos travaux, dans la limite de 10 000€.
  • « Habiter facile » : pour réaliser des travaux d’adaptation à la perte d’autonomie liée à l’âge ou à un handicap. Vous bénéficiez de 35% à 50% de subvention, dans la limite de 20 000€ de travaux (subvention max de 7 000€ ou 10 000€ selon vos revenus).
  • « Habiter Mieux Sérénité » : pour réaliser des travaux de rénovation énergétique vous permettant de faire des économies d’énergie. Vous bénéficiez de 35% à 50% de réduction, dans la limite de 20 000€ de travaux (le plafond de travaux peut être porté à 30 000€ pour les interventions sur les logements les plus énergivores – F et G).

La prime « Habiter Mieux » vous est octroyée en complément, si vos travaux génèrent un gain de performance énergétique d’au moins 25%. Son montant représente 10% du coût des travaux (voire 20% pour les interventions sur les logements classés F ou G), plafonnée à 2000€ ou 4 000€ selon vos ressources.

  • Les propriétaires bailleurs :

Si vous louez ou souhaitez louer votre logement, vous pouvez bénéficier de subventions de l’Anah pour financer certains travaux de rénovation dans ce logement. En contrepartie, vous devez passer une convention avec l’Anah, vous engageant pour 9 ans à :

  • Louer votre logement à un locataire sous plafond de ressources
  • Respecter un loyer encadré
Texte

Voici les subventions possibles pour vos travaux, si vous signez une convention avec l’Anah :

  • Des subventions pour vos travaux lourds jusqu’à 35% du coût total des rénovations, dans la limite de 80 000€ par logement.
  • Des subventions pour vos travaux d’amélioration jusqu’à 35% du coût total, dans la limite de 60 000€ par logement.
  • La prime de réduction de loyer (jusqu’à 16 000€) si vous avez signé une convention sociale ou très sociale, si votre collectivité vous verse des subventions et si votre logement est situé en zone tendue
  • La prime liée à un dispositif de réservation pour les publics prioritaires, à hauteur de 2000€, dans le cas d’un conventionnement très social, lorsque vous donnez au préfet le droit de désigner votre locataire. La prime s’élève à 4000€ si votre logement est situé en zone tendue.
  • La prime d’intermédiation locative si votre logement est situé hors zone C.
  • La prime « Habiter Mieux » si vos travaux génèrent un gain de performance énergétique d’au moins 35%. Son montant est de 1 500€ à 2000€ par logement.

L’Anah peut aussi intervenir pour financer l’accompagnement de vos travaux par un professionnel (architecte, maître d’œuvre, etc). Il s’agit de l’aide Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO).

Si vous signez une convention avec l’Anah, vous pouvez bénéficier de déductions fiscales avantageuses (entre 15% et 85% de vos revenus locatifs).

Retrouvez ci-dessous les taux applicables selon l’emplacement géographique de votre logement et selon la convention signée. 

Texte
Niveau de loyer / Zones Zones A / A bis / B1 Zone B2 Zone C
Intermédiaire 30 % 15 % -
Social/très social 70 % 50 % 50 % (seulement en cas de convention avec travaux)
Intermédiation Locative 85 % 85 % 85 %
Texte

Les syndicats de copropriété

Une aide est accordée par l’Anah aux copropriétés reconnues comme fragiles ou en difficulté. Elle est attribuée directement au syndicat de copropriété pour des travaux sur les parties communes. Elle bénéficie alors à l’ensemble des copropriétaires occupants ou bailleurs, sans condition de ressources.

Les syndicats des copropriétés éligibles peuvent recevoir une subvention jusqu’à 50% du coût des travaux.

La nouvelle aide MaPrimeRénov'

Paragraphes de section
Texte

MaPrimeRénov’ fusionne 2 aides qui existaient auparavant : le crédit d’impôt « CITE » et la subvention de l’Anah « Habiter Mieux agilité ». Elle subventionne les travaux et équipements permettant de faire des économies d’énergie.

Selon le niveau de vos ressources, vous pouvez bénéficier de la nouvelle prime dès 2020. En 2021, l’éligibilité à cette prime sera élargie aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriété.  

Le chèque énergie

Paragraphes de section
Texte

L’état accompagne les ménages aux revenus modestes pour le paiement des factures d’énergie, avec le chèque énergie. Vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour financer certains travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Ces travaux doivent avoir été réalisé par un professionnel certifié « reconnu garant de l’environnement »  (RGE).

Les aides d'Action logement

Paragraphes de section
Texte

Dans le cadre du plan d’investissement volontaire signé avec l’Etat début 2019, Action Logement accompagne les salariés du secteur privé sous conditions de ressources pour la rénovation énergétique de leur résidence principale, et les salariés de plus de 60 ans en situation de dépendance ou les salariés retraités de plus de 70 ans à l’adaptation du logement au vieillissement.

Les subventions territoriales

Paragraphes de section
Texte

Vous pouvez peut-être bénéficier d’une subvention de votre région, de votre département, ou de votre commune pour financer vos travaux d’amélioration de la performance thermique de votre logement. Les aides possibles sont :

  • Des prêts ou des subventions pour faire un diagnostic de performance énergétique ;
  • Des prêts ou des subventions pour réaliser des travaux de performance énergétique ;
  • Des prêts ou des subventions pour installer des équipements énergétiques plus performants ou passer à une source d’énergie renouvelable ;
  • Une réduction de la taxe sur le foncier bâti.

L’aide de votre caisse de retraite

Paragraphes de section
Texte

Votre caisse de retraite peut vous accorder une aide financière pour réaliser des travaux d’aménagement dans votre résidence principale. Il s’agit de travaux permettant d’adapter votre logement à la perte d’autonomie. Pour en bénéficier, vous devez être retraité du régime général de la sécurité sociale ou retraité de l’État et ne pas percevoir d’allocation liée au handicap ou à la perte d’autonomie comme l’allocation personnalisé d’autonomie.

Le montant de l’aide, déterminé en fonction des travaux et de vos ressources, peut atteindre 3 500€.

Voici quelques exemples de travaux que la caisse de retraite peut financer :

  • Aménagement des sanitaires et toilettes
  • Motorisation des volets roulants
  • Isolation thermique
  • Accessibilité du logement

Les primes CEE

Paragraphes de section
Texte

Pour remplir leurs quotas de CEE, les fournisseurs d’énergie peuvent subventionner vos travaux d’amélioration de la performance énergétique, à condition qu’ils conduisent à une réelle réduction de la consommation d’énergie dans votre logement.

Voici quelques exemples de travaux qui donnent droit à une prime CEE :

  • Les travaux d’isolation de votre logement et les travaux sur les fenêtres ;
  • Des travaux de modernisation du système de chauffage pour une meilleure performance ;
  • La mise en place d’un système fonctionnant à l’énergie renouvelable comme un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur.

 

A voir aussi

Quels prêts pour financer mes travaux ?

Chapeau
Besoin d’un coup de pouce pour boucler votre budget travaux ? Retrouvez ici les prêts à votre disposition pour vous aider à financer votre projet !
Mis à jour le 18.04.2019

Quels sont les diagnostics obligatoires pour mettre mon bien sur le marché ?

Chapeau
Si vous souhaitez mettre votre bien immobilier en location ou en vente, il est important de savoir quels sont les diagnostics obligatoires. Leur but est de renseigner au mieux votre futur locataire ou acquéreur afin qu’il n’y ait aucune zone d’ombre lors de la signature du bail ou du compromis.
Mis à jour le 18.04.2019