Que faire en cas de sinistre ?

Mis à jour le 26.12.2019
Chapeau
Vous avez subi un dégât des eaux ? Vous avez été victime d’un incendie ? Vous venez d’être cambriolé ? Des intempéries ont provoqué des dommages dans votre logement ? Retrouvez ici les conseils pour bien gérer l’après-sinistre.
Image
Illustration
Source de l'image
Istock
Sections

Dans les heures suivant le sinistre

Paragraphes de section
Texte

Je déclare le sinistre

Votre contrat d’assurance comporte un délai de déclaration, souvent de 5 jours ouvrés (2 en cas de vol). Mais n’attendez pas ! Dès que vous avez connaissance du sinistre, contactez votre assureur par téléphone, mail, courrier avec accusé de réception ou en vous rendant directement sur place. Les coordonnées sont rappelées sur les quittances ou dans le contrat.

Si le sinistre est déclaré catastrophe naturelle, vous avez 10 jours pour en informer votre assureur à compter de la publication de l’arrêté.

En cas de vol, déclarez-le préalablement auprès du commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.

Je préserve et je sécurise

Des précautions sont à prendre afin de sécuriser les lieux et de limiter les dommages.

  • En cas d’inondation, fermez toutes les arrivées d’eau, épongez, déplacez les objets craignant l’eau et ventilez les lieux dès que possible.
  • En cas de dégât provenant de l’extérieur (tempête, neige, grêle) : assurez-vous du bâchage de la toiture, coupez le courant jusqu’à vérification de l’installation.
  • En cas d’incendie : faites barricader les fenêtres, couvrir les trous éventuellement crées dans la toiture. N’entrez pas dans le logement avant d’avoir obtenu l’autorisation.
  • En cas de vol, changez les serrures fracturées, barricadez provisoirement en cas de dommages sur les portes et fenêtres.

J’échange avec mes voisins

Si votre voisin est à l’origine du sinistre, il faudra vous en assurer et le prévenir. Si c’est vous ou votre logement qui êtes à l’origine du sinistre, assurez-vous que vos voisins n’aient subi aucun dommage.

En cas de vol, un voisin aura peut-être vu ou entendu quelque chose.

Je conserve des preuves

Photographies, vidéos, témoignages des voisins… tout justificatif est à garder.

Ne faites aucune réparation, même temporaire, sans en avoir parlé à votre assureur. Conservez les objets détériorés afin de vous faire indemniser. En cas d’impossibilité, pensez à les prendre en photo.

Le règlement du sinistre avec mon assurance

Paragraphes de section
Texte

Le dossier pour l’indemnisation

Vous devrez justifier les dommages que vous avez subis. Constituez une liste des biens perdus, avec tous les justificatifs possibles : photo, facture, garantie, etc. Attention aux fausses déclarations ! L’assureur pourrait refuser de vous indemniser.

Vous pouvez faire faire des devis de remise en état du logement avant le passage de l’expert.

L’expertise

Un expert sera désigné par votre assureur. Il enquêtera sur la cause du sinistre et évaluera les dommages subis. Un expert n’est cependant pas toujours indispensable.

Si vous êtes en désaccord avec les conclusions de l’expert, vous pouvez demander une contre-expertise.

Le cas spécifique de la copropriété

Paragraphes de section
Texte

Le dégât a pour origine les parties privatives

Vous déclarez le sinistre à votre assurance, qui prendra en charge l’indemnisation. Le syndic n’intervient que si le sinistre touche également les parties communes.

Le dégât a pour origine les parties communes

C’est l’assurance de la copropriété qui fonctionnera. Vous déclarez le sinistre directement auprès du syndic. Il transmettra l’information à l’assureur de la copropriété. Si vous êtes lésé par ce sinistre, faites également une déclaration auprès de votre assurance.

Le dégât a pour origine une cause extérieure (intempérie)

Vous déclarez le sinistre à votre assurance, qui prendra en charge les dommages à l’intérieur de votre logement.

Déclarez aussi le sinistre auprès du syndic. L’assurance de la copropriété fonctionnera pour les dommages causés sur les parties communes et parfois, selon l’assurance, sur certaines parties privatives (cloisons et parquets par exemple).

A voir aussi

Comment assurer mon bien immobilier ?

Chapeau
Vous venez de trouver un logement et vous allez bientôt signer l’acte de vente. Il est temps de penser à l’assurance. Quels sont vos droits et devoirs ? Et ceux de votre éventuel futur locataire ? Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir.
Mis à jour le 24.12.2019